Alto Invest L’investissement innovant dans les PME - Gestion d’actifs (FCPI, FIP, FCRP) par investissement dans les PME. Placement financier. Investissement responsable (ISR). Réduction d’impôt. Alto Invest L’investissement innovant dans les PME - Gestion d’actifs (FCPI, FIP, FCRP) par investissement dans les PME. Placement financier. Investissement responsable (ISR). Réduction d’impôt.

L’investissement dans les PME. L’investissement dans les PME.

Actualités

L’édito de Jean-François Paumelle - Novembre 2013

Après le trou d’air de juin 2013 provoqué par les craintes d’un arrêt progressif des mesures d’assouplissement quantitatif de la banque centrale nord-américaine, les principaux marchés financiers ont repris leur marche en avant et atteignent au jour où nous parlons des plus-hauts de plusieurs années, aidés par la volte-face de la même banque centrale nord-américaine en septembre 2013 sur ses achats d’actifs.

Du 1er juillet au 31 octobre 2013, l’indice CAC 40 des grandes sociétés cotées françaises progresse de +13 % à comparer à une progression de + 12 % pour l’indice allemand DAX et seulement de + 5 % pour l’indice Dow Jones du marché directeur américain, qui, une fois n’est pas coutume, est en retard sur les marchés européens. Les grands marchés émergents ont également progressé mais à un rythme moins rapide qu’en Europe, et restent en général en-dessous des niveaux du printemps 2013.

Les taux longs des grands emprunteurs souverains, qui avaient beaucoup souffert du fait du ralentissement programmé des injections de liquidités, ont fortement progressé jusqu’à la volte-face de la réserve fédérale, puis ont fait le chemin inverse. Les taux d’emprunt à 10 ans de l’état Français sont ainsi passés de 2,26 % le 1er juillet 2013 à 2,71 % le 11 septembre 2013 pour revenir à 2,27 % au moment où nous parlons. À la différence près du point de départ, le parcours est identique pour les taux longs des autres grands pays (Allemagne, États-Unis, Royaume-Uni). Les pays plus périphériques (Italie, Espagne) ont encore plus profité du reflux global des taux longs depuis début septembre 2013, ce qui n’est pas vrai pour les taux d’emprunt des grands pays émergents qui peinent encore à se remettre de la correction du printemps 2013.

Côté devises, la vedette surprise du quadrimestre est l’euro qui étonne par sa force vis-à-vis du dollar, pourtant plutôt fort vis-à-vis des devises non européennes, notamment celles des pays à déficits de paiements courants très dépendants de la liquidité globale. Les moins mauvaises nouvelles en provenance d’Europe et le manque de clarté des autorités américaines expliquent cet écart euro/dollar. L’or profite de la faiblesse du dollar et du redémarrage des injections de liquidités et rebondit d’environ 10 % sur ses plus-bas annuels de juillet 2013. Idem pour les cours du pétrole.

Comment les fonds Alto Invest ont-ils évolué ?

Les fonds Alto Invest ont connu un bon 3e trimestre 2013 dans l’ensemble, profitant du dynamisme conjugué de leurs deux moteurs que sont les investissements en PME européennes et la partie libre investie en multi-gestion diversifiée.

Le moteur des investissements en PME européennes a particulièrement tiré vers le haut les valeurs des FCPI, plus investis en PME cotées et donc plus sensibles à la bonne tenue des bourses européennes. La partie libre a bénéficié de la progression en valeur des actifs risqués de type actions, Europe en tête, suivie par celle des OPCVM diversifiés (fonds flexibles partiellement investis en actions ou en obligations convertibles) et de la stabilisation des placements obligataires et des marchés émergents.

Les perspectives

Après deux années de progression en valeur de la plupart des actifs financiers, malgré une croissance économique qui reste très modeste dans les pays développés, nous avons du mal à ne pas émettre une note de prudence pour les marchés financiers sur l’année à venir. L’hiver étant traditionnellement une période de hausse des bourses, il est cependant probable que l’optimisme actuel perdure sur la première partie de 2014, notamment pour les marchés en retard (marchés émergents notamment).

Nous souhaiterions profiter de ce contexte de bourses porteur pour intensifier nos cessions qui permettent les distributions aux porteurs de parts dans de bonnes conditions. Nous avons effectué la première distribution aux porteurs de parts du FCPI Alto Innovation 4 et la clôture du FCPI Alto Innovation 3 est prévue pour la fin du mois.

Ceci ne nous empêche nullement de poursuivre nos investissements, avec une sélectivité accrue, dans les PME qui nous semblent à même de croître dans un contexte économique pourtant peu favorable. Nous pensons en particulier aux entreprises qui peuvent déployer leurs produits et services innovants à travers le monde, à celles qui évoluent sur des thèmes structurels (technologie, vieillissement, etc.), et à celles qui bénéficient d’un environnement fiscal et social stable et favorable. Dans ce contexte, nous continuerons à privilégier les entreprises d’Europe du Nord dont la valorisation ne nous semble pas toujours refléter le potentiel.

Pour ceux qui n’auraient pas déjà souscrit au FCPI FCPI Europe Alto Innovation 2013, nous vous invitons bien entendu à découvrir ce FCPI, avec votre conseiller financier, pour tous ceux qui souhaitent réduire leur impôt sur le revenu 2013 (à faire avant le 31 décembre 2013).

Retour en haut de page

Alto Invest • 65, rue du Maréchal Foch • 78000 Versailles • France • Tél. : 01 39 54 35 67 • Fax : 01 39 54 53 76