Alto Invest L’investissement innovant dans les PME - Gestion d’actifs (FCPI, FIP, FCRP) par investissement dans les PME. Placement financier. Investissement responsable (ISR). Réduction d’impôt. Alto Invest L’investissement innovant dans les PME - Gestion d’actifs (FCPI, FIP, FCRP) par investissement dans les PME. Placement financier. Investissement responsable (ISR). Réduction d’impôt.

L’investissement dans les PME. L’investissement dans les PME.

Actualités

L’édito de Jean-François Paumelle - Mai 2014

Malgré un contexte géopolitique tendu qui fait penser à la guerre froide (Ukraine), les marchés financiers ont dans l’ensemble été stables au premier quadrimestre 2014.

Du 1er janvier au 30 avril 2014, l’indice CAC 40 des grandes sociétés cotées françaises grimpe de 4,5% alors que l’indice Dow Jones américain et l’indice allemand DAX faisaient du surplace. En France et en Allemagne, les petites capitalisations font mieux que les grands indices. Les autres bourses européennes progressent alors que les principales places reculent en Chine et au Japon. Les tensions géopolitiques avec la Russie font chuter la bourse de Moscou de 20% sur la période.

Dans les pays développés, les taux courts restent au plancher, en cohérence avec une inflation basse voir trop basse (Zone Euro et Japon), qui pèse également sur le niveau des taux longs. Ces derniers baissent en France (de 2,46% à 2% pour les emprunt d’état 10 ans français du 1er janvier 2014 au 30 avril 2014) et en Allemagne, et chutent nettement en Europe du Sud (de 3,86% à 3,06% pour l’emprunt italien 10 ans sur la même période) où la page de la crise de l’euro 2011 semble tournée.

Après une année 2013 noire pour l’or, le lingot a repris 5% sur le premier quadrimestre 2014, sans doute aidé par les tensions entre l’Occident et la Russie. Le pétrole, en dépit d’une forte volatilité, est revenu peu ou prou au 1er mai 2014 à son niveau de début d’année autour de 100$ le baril WTI.

Côté devises, c’est la stabilité qui domine entre les grandes devises (dollar, yen, livre) même si la perception domine en Europe du Sud (France comprise) d’un euro trop fort (1,38$ pour un euro) pour nos exportations. Les devises émergentes, très attaquées fin 2013 (Livre turque, rand sud-africain, roupie indienne, etc…), ont repris de la vigueur depuis le 1er janvier 2014 sans toutefois renouer avec leur niveau d’il y a un an.

Comment les fonds Alto Invest ont ils évolué ?

Dans la foulée d’une bonne année 2013, les fonds Alto Invest ont dans l’ensemble poursuivi sur leur lancée et connu un premier trimestre 2014 positif, progressant en moyenne de 5% pour les fonds pleinement investis : Ce sont les investissements dans les PME qui expliquent l’essentiel de cette progression, notamment pour ses composantes cotées. La partie libre avance beaucoup plus modestement (environ +1% sur le trimestre 2014), tirée par la performance des OPCVM investis dans les mines d’or et celle des OPCVM actions en général, mais ralentie par le faible rendement des placements de taux.

Après deux années de hausse des cours, nous avons profité des niveaux atteints par certaines valeurs pour procéder à des cessions significatives sur les fonds qui ont programmé des distributions cette année (Alto Innovation 4, FIP France Alto, Alto Innovation 5, Alto Innovation Durable, FIP France Alto 2, Fip France Alto 3). Les investissements par les fonds récents ont été plus sélectifs.

Les perspectives

Il est compréhensible de céder au pessimisme dans une Europe vieillissante, sans croissance, et en particulier dans une France qui refuse les réformes structurelles susceptibles de la réveiller.

Paradoxalement, c’est dans des lieux et des temps de faible croissance que l’investissement dans les PME innovantes en Europe prend tout son sens :
- Les PME plutôt que les grandes entreprises car ces dernières peuvent difficilement croître plus vite que l’économie dans son ensemble,
- L’innovation car les secteurs d’innovation (digital, génétique, internet, etc…) permettent une croissance autonome et structurelle, décorrélée de la conjoncture économique
- L’Europe et en particulier l’Europe du Nord, car ces pays offrent à leurs PME un environnement fiscal, social et humain flexible et sans cesse adapté au monde d’aujourd’hui et de demain.

Pour tous ceux qui seraient convaincus par cette stratégie, et en particulier pour ceux d’entre vous concernés par l’impôt sur la fortune 2014 et qui n’auraient pas encore fait le nécessaire pour le réduire, n’oubliez pas de contacter votre conseiller à propos du FCPI FCPI Fortune Europe 2014, qui ouvre droit à une réduction d’impôt sur la fortune de 50 %.

Retour en haut de page

Alto Invest • 65, rue du Maréchal Foch • 78000 Versailles • France • Tél. : 01 39 54 35 67 • Fax : 01 39 54 53 76