Alto Invest L’investissement innovant dans les PME - Gestion d’actifs (FCPI, FIP, FCRP) par investissement dans les PME. Placement financier. Investissement responsable (ISR). Réduction d’impôt. Alto Invest L’investissement innovant dans les PME - Gestion d’actifs (FCPI, FIP, FCRP) par investissement dans les PME. Placement financier. Investissement responsable (ISR). Réduction d’impôt.

L’investissement dans les PME. L’investissement dans les PME.

Actualités

L’édito de Jean-François Paumelle - Mai 2013

Après des premiers mois 2013 marqués par une poursuite de la bonne tendance de la fin d’année 2012, l’épisode chypriote et les toussotements de l’économie mondiale nous ont ramenés au point de départ du 1er janvier pour ce qui concerne les principales bourses européennes.

Du 1er janvier au 22 avril 2013, l’indice CAC 40 des grandes sociétés cotées françaises fait du surplace à comparer à une progression de + 11 % pour l’indice Dow Jones du marché directeur américain et - 2 % pour l’indice allemand DAX.

Un des évènements marquants de la période s’est produit au Japon qui tente par tous les moyens de reflater son économie. Conséquence : depuis le 1er janvier 2013, le yen chute de plus de 11 % face à l’euro et de plus de 12 % face au dollar américain et l’indice Nikkei des grandes sociétés japonaises grimpe de plus de 30 % ! Partout ailleurs dans le monde développé, les politiques monétaires sont aussi très expansionnistes : les taux sont maintenus très bas (0,2 % pour l’Euribor 3 mois depuis septembre 2012) et les taux longs des emprunts d’État baissent pour la plupart en Europe (en France, les taux longs à 10 ans passent de 2 % à 1,74 % sur la période).

L’autre évènement marquant de la période est la correction brutale intervenue sur le marché de l’or qui perd près de 15 % sur quelques jours en avril 2013 malgré une surenchère à l’assouplissement quantitatif des politiques monétaires qui devrait avoir l’effet inverse. Nous ne disposons pas à ce jour d’explication convaincante de ce phénomène mais l’ensemble des cours des matières premières (pétrole, acier, cuivre, etc.) a été affecté à la baisse, dans des proportions variables.

Comme l’expérience japonaise le montre, les politiques monétaires ultra-agressives suivies par les autorités américaines gagnent des adeptes en ce premier semestre 2013. L’Allemagne résiste pour le moment à laisser les autorités monétaires européennes emboîter le pas des Japonais malgré les appels à l’aide des autres pays européens englués dans la récession. Même si les Allemands ont des raisons de ne pas céder à des Européens du sud qui ont engagé peu de réformes structurelles (plus en Espagne qu’en Italie voire pas du tout en France), il faut bien reconnaître que l’expérience américaine est jusqu’ici moins négative que le spectacle que donne aujourd’hui la zone euro hors Allemagne, enfermée dans un cercle vicieux de non-compétitivité / hausse des déficits / hausse des impôts / hausse des coûts / non-compétitivité, etc… Le reste de l’année pourrait se résumer à un match Allemagne contre le reste du monde.

Comment les fonds Alto ont ils évolué ?

Les fonds Alto Invest ont connu un premier trimestre 2013 plutôt positif : la partie PME progresse de quelques points, notamment pour ses composantes cotées dans le sillage des bourses jusqu’au 31 mars 2013. La faible évolution des PME non cotées masque un contraste fort entre certaines entreprises en très forte croissance et d’autres en proie à la récession française.

La partie libre progresse également au premier trimestre 2013, tirée par la performance des OPCVM actions, diversifiés et obligataires et ce malgré la déconvenue de certains OPCVM investis en sociétés intervenant dans le secteur des matières premières.

Les perspectives

2013 est une année de récession en Europe et en France, c’est donc loin de nos contrées et à moyen terme que nous devons identifier les sources de croissance des entreprises. Nous y sommes doublement préparés : 1) le moyen terme se prépare par la recherche et le développement, qui est la spécificité des entreprises très largement innovantes qui figurent dans nos fonds ; 2) les entreprises de nos fonds qu’elles soient françaises, allemandes, britanniques ou nordiques, font plus que jamais une priorité de leur développement international.

Pour ceux d’entre vous concernés par l’impôt sur la fortune 2013 et qui n’auraient pas encore fait le nécessaire pour le réduire, n’oubliez pas de contacter votre conseiller à propos du FCPI Fortune Europe 2013 qui ouvre droit à une réduction d’impôt sur la fortune de 50 %.

1. Limitée à 18 000 euros par foyer fiscal (voir votre conseiller pour plus de détails).

Retour en haut de page

Alto Invest • 65, rue du Maréchal Foch • 78000 Versailles • France • Tél. : 01 39 54 35 67 • Fax : 01 39 54 53 76